PARS VITE ET REVIENS TARD – Fred VARGAS – Editions Viviane Hamy

 

 

N°297– Mars 2008

PARS VITE ET REVIENS TARD – Fred VARGAS – Editions Viviane Hamy

Derrière ce titre en forme d'invitation qui, au départ, peut paraître d'une autre nature, le lecteur découvre un univers à la fois interlope, décalé et même emprunt d'érudition; Pourtant le thème est la peste, qui a sévi au cours des siècles et a exterminé une grande partie de la population. Cela a été tellement terrible et inexplicable que l'homme, jamais avare d'incongruités devant un phénomène qu'il ne comprend pas a, bien entendu, attribué cette extermination à l'action de Dieu qui faisait ainsi payé à l'humanité ses nombreux péchés. C'était à la fois facile et complètement irréaliste de la part d'une divinité dont on louait par ailleurs la bonté et la miséricorde. Cela permettait au moins à l'Église, qui l'incarnait, de reprendre en main ses brebis égarées! Face à cela, il fallait bien se protéger, et comme on était en plein délire, le mieux était sans doute d'y rester et de faire appel comme jadis aux vieux démons.

Le décor est donc planté, mais nous sommes à la fin du XX° siècle, à Paris, et rien n'y fait! Face à ce qui est présenté comme une prétendue contagion, la psychose s'installe et devant l'épidémie, les vielles superstitions refont surface comme elles se manifestent à chaque changement de millénaire, à chaque éclipse ou à chaque passage d'une comète. Cela donne lieu à des prédictions les plus extravagantes où il est souvent question de bouleversements planétaires, voire de fin du monde. Pour s'en protéger, on a recours à des expédients irrationnels. La peste n'échappe pas à cette règle. Ici, ce sont des 4 aussi bizarres que leur action supposée, qui sont peints sur les portes et qui éloigneraient par leur présence seule cette vengeance divine! De même, pour assurer la publicité de ce phénomène, on met en avant un ancien marin en rupture de société qui s'est reconverti en crieur public [pensez, de nos jours, on n'est plus au Moyen-Age!]du côté du carrefour Edgard Quinet-Delambre et plus spécialement qui rend public, presque malgré lui, des bribes de textes en vieux français et en latin qui annoncent une épidémie de peste.

Dès lors, la machine est lancée, même s'il n'échappe pas au commissaire Adamsberg que tout cela n'est rien d'autre qu'une mise en scène et qu'il est en présence d'un tueur en série qui habille ses crimes avec ce décor macabre de corps bizarrement noircis par la mort.

Cette affaire, qui tient en haleine jusqu'au bout le lecteur passionné, est fondée à la fois sur une contradiction flagrante [les victimes ne meurent pas de la peste, mais assassinées par strangulation] mais aussi sur la certitude, dans l'esprit des protagonistes de cette histoire, membres d'une famille un peu glauque, que la maladie se répand, mais aussi de l'hypothétique pouvoir des talismans qui en protègent. La peste, on le sait, anéantit un grand nombre de famille mais en épargna d'autres, sans qu'il y ait à cela d'explications rationnelles. Dès lors la porte était ouverte largement aux explications les plus folles et les fantasmes trouvaient là un terrain favorables pour se développer. C'est tellement humain! La vengeance n'est pas absente de ce processus meurtrier et en est même le moteur intime, mais comment expliquer l'anachronisme d'un tueur tellement en décalage avec son temps ainsi que la mise en perspective des meurtres avec une maladie qui, en réalité, est inexistante? Le policier qui lui aussi est irrationnel puisqu'il fonctionne à l'intuition et à la chance, le découvrira à travers la subtilité d'un éclair.« La faute et l'apparence de la faute » dit Décambrais à la fin du livre. Toute l'intrigue pourrait être contenue dans cette simple phrase!

Je voudrais enfin faire une mention spéciale pour le travail d'écriture auquel je suis toujours sensible. L'auteur accompagne son lecteur tout au long de ses pages avec un style où la gouaille le dispute parfois à une certaine poésie. C'est remarquable!

 

© Hervé GAUTIER – Février 2008.
http://monsite.orange.fr/lafeuillevolante.rvg 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×