Créer un site internet
la feuille volante

Julien Thèves

  • Les rues Bleues

    N° 1439 - Mars 2020.

     

    Les rues bleuesJulien Thèves – Buchet-Chastel.

     

    Je remercie les éditions Buchet-Chastel de m’avoir fait parvenir ce roman.

     

    Paris, nous le savons, est une ville merveilleuse, mythique et fascinante qui depuis toujours a attiré les hommes et les femmes du monde entier. L’auteur, un jeune homme de province, fuit sa famille pour venir y faire ses études parce que c’est prestigieux d’être étudiant ici. En même temps il va au-devant de lui-même, de sa connaissance intime, de sa liberté mais rencontre aussi la solitude, sa propre homosexualité, la drogue… Il narre cela dans une sorte de journal de bord rédigé entre les années 1989 et 2018 où il mêle le passé au présent évoquant pêle-mêle le minitel, la mode, la gay-pride, le sida, la coupe du monde 1998, les manifestations, les grèves, les élections présidentielles, les SDF, internet, les réseaux sociaux, les attentats, les migrants, les bobos, les gilets jaunes ... C’est pour lui une découverte de chaque jour, au départ dans un contexte estudiantin et donc un peu bohème, mais avec une volonté de s’approprier cette ville, de devenir parisien. La tentation de l’écriture est là aussi, comme une fascination ou un fantasme ! Puis, avec la trentaine, l’ancien étudiant doit bien entrer dans le monde du travail, mais en free-lance à cause de la liberté à laquelle il tient. L’auteur est à sa manière « un piéton de Paris » qui profite de l’instant, ne voit pas vraiment le temps passer mais compte ses amis morts et songe un peu à l’avenir…

    C’est un récit idyllique, un parcours insouciant, une révélation pour lui qui est bien différente de l’itinéraire de bien d’autres personnes qui ont été tenues de venir y vivre, « de monter à Paris » pour y trouver un travail de plus en plus absent ne province, mais ils habiteront dans les banlieues parce que Paris intra-muros leur sera interdit et ils ne pourront profiter pleinement de l’aspect culturel et festif de cette cité.

    Portant sur trois décennies, ce roman qui se lit rapidement instille de la nostalgie, c’est une visite de Paris à travers le temps et l’espace, avec en contrechamp la vieillesse qui s’installe et qui rend les rues petit à petit un peu moins bleues.

     

    ©Hervé Gautier http:// hervegautier.e-monsite.com

     

×